dimanche 5 décembre 2021

Porsche 356 At1 Speedster 1956

 Porsche 356 At1 Speedster 1956

Aujourd'hui , une rubrique spéciale formage , on va commencer soft avec des petites réparations sur le tableau de bord


ici , on voit bien le problème , le rebouchage à été fait à la brasure 


découpe et ajustage d'une petite pièce


soudure au chalumeau en bord à bord sans métal d'apport


voilà ce que çà donne une fois plané et poncé 


même chose pour ces deux trous qui on été percés puis rebouchés


donc même punition , une tôle puis soudure au chalumeau


planage et ponçage 




ici , c'est un peu plus embêtant , deux petits manomètres avaient été rajoutés , puis rebouchés par la suite , des séquelles de son passé de voiture de course !



formage d'une tôle pour remplacer le morceau


puis une fois découpé , on peut voir l'étendue des dégâts


soudure du morceau en place , toujours au chalumeau 


une fois soudé , plané et poncé , c'est beaucoup mieux !


Comme j'avais l'auto sous la main et la possibilité de prendre les côtes ainsi que les galbes ...


j'en ai profité pour fabriquer un tableau de bord complet , strictement identique à l'original


il est réalisé en trois parties comme d'origine , puis les différents trous sont percés aux bons endroits .


Passons maintenant à un peu plus compliqué , un patron est fait pour refabriquer l'arrière en deux parties


on part d'une tôle plate , reste à la former 


comme à chaque fois qu'on met en forme une tôle , au début çà ne ressemble pas à grand chose


puis petit à petit çà prend forme , il faut jouer avec l'allongement et la rétreinte de la tôle 

j'étais parti pour faire une pièce en deux parties , ce sera finalement trois morceaux , ici la partie centrale en cours .
La raison est qu'en deux parties , çà fait des pièces de trop grande taille et difficilement manipulables , donc trois , c'est mieux !


marquage et mise en forme des arrêtes 


puis essai sur la partie existante qui me sert de gabarit , çà prend forme doucement



Les trois morceaux sont réunis , ajustés en place , puis les arrêtes sont faites sur le tour du capot moteur 



A ce stade il faut bien ajuster et préparer les découpes pour assembler les trois parties 


Là , il ne faut pas se tromper dans l'ajustage et le traçage des découpes , sous peine de devoir recommencer !


les trois parties réunies , les soudures sont faites bien évidemment au chalumeau



décapage des soudures


puis planage de l'ensemble pour avoir une surface la plus lisse possible


je ne me lasse pas du métal nu !



voilà , y'à plus qu'à couper l'ancien morceau et mettre le neuf à la place


pour ce qui est de la découpe , c'est plutôt simple ...


un peu de décapage bien sûr avant de ne plus y avoir accès


derniers ajustages et traçage de la coupe définitive


au passage , on peut constater que chez Porsche ils étaient assez généreux sur l'étain , ici il y à bien  6 ou 7 mm d'épaisseur ...ce qui est d'autant plus galère à rattraper quand on à pris pour référence la partie extérieure


mise en apprêt du masque arrière avant la pose


et également de la tôle de tour moteur , car ces parties sont difficilement accessibles une fois en place
pour le reste , c'est une soudure au chalumeau de chaque côté , et du planage de tôle


du planage , du planage


et encore du planage

reste la petite touche finale , le perçage pour la pose des monogrammes , c'est beau la tôle à nu !







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Porsche 911 Targa 2.2 E 1970

  Porsche 911 2.2 E Targa 1970 Retour de l'aérogommage  La caisse est décapée et à été mise en apprêt dans la foulée le reste des élémen...